Evènements sociaux > Table-Ronde "Carrefour des Métiers"

Cette table ronde CARREFOUR DES METIERS se déroulera dans l'amphithéâtre le jeudi 29 septembre de 10h30 à 12h30.

LES METIERS GEOSCIENCES/SEDIMENTOLOGIE

DANS LES NOUVELLES FILIERES ENERGETIQUES

 

Alors que la transition écologique s’accélère, encouragée par le Green Deal européen, les réponses de la recherche et de l’industrie nécessitent de mobiliser les compétences « sous-sol ». Celles-ci répondent aux besoins en énergies décarbonées, stockage géologique et matériaux/minéraux stratégiques.

Dans ce changement de dynamique, quelle est la plus-value de l’expertise « dynamique des bassins sédimentaires » ? Est-ce que ces nouveaux domaines d’applications industrielles donnent de nouvelles perspectives à la « sédimentologie » lorsque d’autres filières comme l’Oil & Gaz sont en déclin ?

Les ressources géologiques en énergies décarbonées, comme la géothermie ou l’hydrogène naturel, sont recherchées pro parte dans les bassins sédimentaires. La localisation des prospects et l’évaluation des ressources nécessitent une compréhension de la géodynamique des bassins sédimentaires et de leur remplissage à toutes échelles. Le stockage en aquifères ou en cavités creusées dans le sel ou dans l’argile (stockage de gaz naturel, CO2, stockage d’hydrogène, stockage de déchets radioactifs…) implique la même approche, avec une contribution majeure de la sédimentologie pour définir les contenants : localisation, extension, géométries, hétérogénéités, propriétés pétro physiques et mécaniques.

Le besoin en matériaux et minéraux est également une problématique majeure dans la transition écologique, et devient même prioritaire dans le contexte géopolitique international actuel. Les gisements sont localisés pro parte dans les bassins sédimentaires et leurs prospection et évaluation reposent sur nos métiers.

Au-delà des ressources géologiques, le développement des ENR nécessite également notre expertise. L’implantation des champs d’éoliennes (onshore et offshore) nécessite des études géotechniques pour l’ancrage des infrastructures et pour l’identification de sites favorables au stockage géologique de l’énergie (hydrogène, air comprimé…).

L’objectif de cette table ronde est de discuter de l’apport de la sédimentologie dans les projets industriels liés à la transition écologique, et de la valorisation des filières universitaires dans ce nouveau schéma. Le sujet suscitera naturellement des questions majeures posées aux étudiants, aux enseignants-chercheurs et aux acteurs industriels : « Comment ces besoins se traduisent-ils concrètement en termes de projets industriels et de recrutements en France et à l’international » ; « les formations des jeunes et formations continues sont-elles adaptées à ces nouveaux besoins ? » ; « comment réussir le transfert de compétences des filières en déclin vers les filières nouvelles ? ».

 

Organisateurs :

Léna Dauphin, Olivier Parize

 

Intervenants:

Pierre Vinour : PDG Group CVA

Pascal Audigane : Responsable unité GDR sur la Gestion De la Ressource en Eau du BRGM

Laurent Nicolas : Directeur Subsurface chez Lithium France

Yann-Hervé De Roeck : Directeur général de l’ITE France Energies Marines

Benjamin Carlier : Géologue chez Géostock

Eric Portier : Responsable projets, expert géologue/ingénieur réservoir chez 45-8

Jérôme Gouin : Responsable projets R&DI, Pole Avenia

 

Personnes connectées : 4