Thématiques et Sessions > Th10. Environnements littoraux

Th10. ENVIRONNEMENTS LITTORAUX

S10.1. Dynamiques littorale et côtière

Coordination: Mouncef Sedrati, France Floc'h, Imen Turki

La prévision des impacts du changement global sur les environnements côtiers reste un sujet de recherche essentiel en raison des difficultés à observer, comprendre et modéliser les processus physiques importants à diverses échelles spatiales et temporelles. La connaissance des modifications du littoral et des risques de submersion et d'érosion côtière qui y sont associés revêt une importance sociétale particulière pour les pays ayant un littoral étendu, comme la France, et ces risques devraient s'accroître avec le changement climatique futur. Cette session portera sur les études de la variabilité et la dynamique du domaine littoral-côtier d’un point de vue physique, géologique, sédimentaire et géomorphologique, en interaction avec l’environnement biologique et l’homme. Elle s’intéressera aux processus hydro-sédimentaires à haute-fréquence en temps modale comme en conditions extrêmes, à la morphodynamique des environnements littoraux et côtiers en réponse aux forçages anthropiques et naturels à différentes échelles spatio-temporelles, questionnant la compréhension de la résilience des systèmes littoraux et côtiers.  Dans cette session, nous désirons couvrir, le plus large possible, des travaux menés sur les systèmes littoraux et côtiers menés par suivis in-situ, étudiés par modélisation physique et numérique et par couplage approche numérique et multi-capteurs.

S10.2. Les sédiments littoraux et sublittoraux : sources, stocks, transport et morphologies de dépôt

Coordination: Anne Murat, Pierre Weil, Thierry Garlan, Gwendoline Grégoire

A l’interface terre-mer, la frange littorale est sujette à un équilibre fragile entretenu par les interactions entre les agents hydrodynamiques, biologiques et anthropiques. Le changement climatique annoncé augmente leur vulnérabilité. La connaissance des stocks sédimentaires, de leurs sources, de leur transport et des processus d'échanges entre les domaines littoraux et sublittoraux sont des éléments fondamentaux pour comprendre le fonctionnement morphodynamique de la bande littorale. Les contributions attendues concernent davantage les travaux portants sur l’évolution des sédiments meubles, le long des littoraux avec des approches analytiques (marqueurs sédimentologiques, géochimiques, biologiques…), des mesures de terrain in-situ ou des modélisations numériques et analogiques.

S10.3. Les événements extrêmes et les aléas des milieux côtiers-estuariens dans un contexte de changement climatique

Coordination: Imen turki, Julien Deloffre

Erosion côtière, submersion marine, inondations, recul de falaise, glissements et éboulement de terrain… Les dernières années ont été particulièrement touchée par les événements extrêmes météorologiques de tempêtes, crues, pluies torrentielles, dépressions atmosphériques. Le changement climatique vient exacerber les événements extrêmes en termes d’intensité et de fréquence. C’est ce qu’affirme le rapport du GIEC (Groupe I d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) publié en août 2021. Pour mieux comprendre le lien entre les événements extrêmes et le changement climatique, ainsi que leur niveau de prévisibilité, une étude détaillée de leur évolution multi-échelle et leurs impacts sur les systèmes naturels sédimentaires   est nécessaire. Dans ce contexte, cette session s’intéresse à la dynamique de ces évènements extrêmes naturels en lien avec le changement global du climat en se basant sur leur évolution temporelle et les aléas, éventuellement engendrés sur les systèmes d’interfaces terre-mer (estuaires et littoraux) ainsi que les systèmes continentaux. Cette session couvrira, le plus large possible, des travaux menés en se basant sur différentes approches : suivis in-situ, multi-capteurs, modélisation physique et numérique.

S10.4. Apports de la géophysique pour la reconstitution des corps sédimentaires côtiers, littoraux, estuariens et fluviatiles

Coordination: Bernadette Tessier, Pierre Weil, Léo Pancrazzi, Nicolas Robin, Jean-Yves Reynaud

L’ architecture des corps sédimentaires, du domaine côtier au domaine fluviatile, reflète la dynamique sédimentaire du milieu, selon une large gamme d’échelles de temps, allant du processus élémentaire (courant, houle, vent) jusqu’aux contrôles eustatiques et tectoniques, en passant par les variations saisonnières et climatiques. L’imagerie géophysique haute résolution de subsurface (sismique, géoradar, tomographie électrique, …) permet de reconstituer ces architectures, avec des pénétrations et des résolutions suffisantes pour décrypter la combinaison des forçages et l’emboîtement des échelles de temps associées.  Cette session vise à présenter les avancées récentes utilisant ces outils, seuls ou en combinaison avec des approches plus classiques reposant sur l’étude directe des corps sédimentaires à l’affleurement ou en carottage (datations, paléoenvironnements, traçage des sources,…) et/ou sur le suivi de leur dynamique (levés HR topographiques / bathymétriques, …).

Retour à toutes les thématiques

Personnes connectées : 1