Thématiques et Sessions > Th9. Dynamique interne et enregistrement sédimentaire

Th9. DYNAMIQUE INTERNE ET ENREGISTREMENT SEDIMENTAIRE

S9.1. Sédimentation sur des pentes continentales durant la déformation (compressive/extensive)

Coordination: Tarik Kernif, Thierry Nalpas, Sophie Leleu, François Fournier

Les pentes continentales créées pendant la déformation subissent des processus gravitaires variées s’enregistrant dans les dépôts sédimentaires et présentant des transformations diagénétiques précoces. Dans quelle mesure la dynamique sédimentaire des pentes continentales nous renseigne sur les processus géodynamiques de déformation de la lithosphère ? Dans quelle mesure les types de dépôts de pente et leur évolution diagénétique est importante pour i) la prédiction des réservoirs et des minéralisations associés à ces dépôts et pour ii) la prévention et la prise en compte des risques gravitaires et des aléas des mouvements de terrain ? Cette session vise à recevoir des contributions concernant la sédimentation dominée par les systèmes gravitaires en contexte tectonique de divergence ou de convergence, dans des environnements de dépôt aériens ou subaquatiques des pentes continentales, récents ou anciens, silicoclastiques ou carbonatés. Toutes les approches pourront trouver leur place au sein de cette session, sur tous les aspects de terrain et/ou de laboratoire, en utilisant des méthodes pétrographiques et diagénétiques avancées (e.g., cathodoluminescence, MEB …), géochimiques (e.g., mesure δ13C, δ18O …) ou géochronologiques (e.g., datation U-Pb par LA-ICP-MS…) ainsi que la modélisation analogique et numérique des objets ou des processus.

S9.2. Compréhension des systèmes fluides, géohazards et enjeux sociétaux

Coordination: Lies Loncke, Antonio Cattaneo, Vincent Riboulot

Les marges continentales et les bassins sont des domaines de genèse et de circulation des fluides (gaz, huile, eau) qui ont un rôle important dans la génération d’aléas (e.g. instabilité sédimentaire, tsunami, acidification des océans, réchauffement climatique). Cette session va s’atteler à identifier et comprendre les processus en lien avec les fluides de leur génération dans les sédiments à leur dispersion dans l’hydrosphère voire l’atmosphère en passant par leur impact sur les processus sédimentaires et leur possible stockage sous forme d’hydrates de gaz.

S9.3. Sédimentation et processus de transfert autour des îles volcaniques – des archives de leur évolution à l’évaluation des aléas

Coordination: Fabien Paquet, Benoît Caron, Elodie Lebas, Jean-Luc Le Pennec, Stéphan Jorry

La sédimentation autour des îles volcaniques enregistre l’évolution géologique – de l’apparition de l’activité sous-marine, de la phase d’émersion, jusqu’aux phases d’érosion/altération – de l’édifice. L’étude des séries sédimentaires de la pente insulaire et de la plaine abyssale permet de définir les grandes phases d’évolution de ces édifices, la survenue d’évènements ponctuels de grande ampleur (éruptions majeures, des déstabilisations et glissements gravitaires) et les interactions avec les variations environnementales (climat, circulations océaniques, …). L’identification, la caractérisation et la datation de ces évènements passés permettent ensuite de travailler sur leur paramètre, leur récurrence et sur l’évaluation de l’aléas volcanique, glissement ou tsunami. Les évènements récents en Indonésie, en Italie, à Mayotte et aux Tonga nous rappellent l’importance de la connaissance géologique de ces édifices volcaniques comme complément des actions de surveillance. Pour cette session, nous vous invitons à présenter les résultats de vos recherches portant sur, ou utilisant, l’étude des enregistrements sédimentaires autour des édifices volcaniques sous-marins et insulaires. Les présentations peuvent se focaliser sur l’amélioration de la connaissance de l’évolution de ces objets, sur les processus et objets sédimentaires spécifiques, sur l’étude d’évènements catastrophiques particuliers, sur la caractérisation mécanique des dépôts et leur instabilité potentielle, et sur l’apport des études de bassin au sens large dans l’évaluation de l’aléas et des risques. Les présentations à caractère méthodologique ou synthétique sont les bienvenues.

S9.4. Mantle@Mud

Coordination: Daniel Aslanian, François Guillocheau

Les cycles d’évolution de notre planète Terre, sa morphologie changeante, et les fluctuations océanographiques et climatiques que l’on y observe, sont intimement liés aux processus profonds, quelle que soit l’échelle de temps considérée. Ainsi l’évolution des espaces continental et océanique génère des modifications régionales qui sont fortement couplés à la dynamique atmosphérique et océanique et aux variations climatiques, passées ou à venir, qui en découlent. Appréhender notre planète Terre et modéliser son évolution passée et future passe donc par la compréhension de ce lien entre profond et surface, entre géosphère, biosphère, hydrosphère et atmosphère, et nécessite une approche inter- et transdisciplinaire, holistique. Dans ce système complexe, la place des sédiments est singulière à plus d’un titre : issus de l’érosion, ils sont le résultat de la combinaison des variations climatiques et des variations du relief. Transportés le plus généralement via le réseau fluvial jusqu’aux bassins océaniques profonds, ils permettent l’enregistrement des mouvements tectoniques et les variations environnementales sur le continent, celui de la formation des marges et des océans et de leurs mouvements associés et enfin de l’eustatisme. Nous proposons ici d’aborder le sédiment comme révélateur,tout à la fois compteur et conteur de cette géodynamique profonde.

S9.5. Session tecto-sédimentaire

Coordination: Philippe Razin, Eric Lasseur

Cette session de l'ASF est dédiée à la présentation des travaux de recherche concernant l'enregistrement des déformations tectoniques dans les séries sédimentaires. Il s'agit d'illustrer l'impact des déformations à la fois sur la géométrie des dépôts et sur la répartition des faciès à différentes échelles de temps et d'espace. Les présentations peuvent ainsi concerner des études locales à vocation thématique comme des synthèses régionales à l'échelle des bassins sédimentaires. L'accent pourra être mis sur les critères stratigraphiques et sédimentologiques permettant de caractériser l'amplitude, la longueur d'onde et la vitesse des déformations dans différents contextes géodynamiques et structuraux (rifts, marges passives / actives, bassins intracontinentaux, bassins à tectonique salifère, etc.). L'idée étant de rappeler dans quelle mesure la sédimentologie apporte des enseignements aussi précieux qu'incontournables pour l'interprétation des objets géologiques.

Retour à toutes les thématiques

Personnes connectées : 2